"Pourquoi ne faites-nous pas de chaussures fermées à l'avant ?"


C'est une question fréquente de la part des débutantes.

Et c'est bien normal : lorsqu'on débute, on danse souvent avec des guideurs eux-mêmes débutants. Et les petits accidents sont fréquents : aïe, il m'a encore marché sur le pied !
A noter que dès que le danseur achète des chaussures adaptées, dont la semelle est très fine, il se met très vite à sentir qu'il marche sur quelque chose... et il allège son avant-pied, ce qui rend l'incident sans conséquence. Et ça arrive aussi avec des bons danseurs, croyez-moi, que ce soit de la "faute" du danseur... ou de la danseuse !

Non, mais en réalité se faire marcher sur les pieds est assez peu dangereux, à part pour le vernis des ongles.
Ce qui l'est par contre beaucoup plus, c'est lorsque nous sortons un peu rapidement d'un croisé pour faire un pas en arrière et que le talon de notre chaussure droite vient heurter le pouce du pied gauche (euh... arracher une partie de l'ongle, parfois, mais je vous passe les détails au risque de vous perdre, chers lecteurs...).
Ca, d'accord, c'est hyper douloureux. La "faute" peut aussi bien en revenir au guideur, qui n'a pas fait sentir le mouvement suffisamment tôt à la guidée, qu'à la danseuse, qui a pu avoir un moment d'inattention. A la moindre fraction de seconde de retard, si le pied droit n'a pas le temps de se soulever suffisamment avant de partir vers l'arrière, ça peut être l'accident. La bonne nouvelle, c'est que mieux on danse et moins ça arrive. Et que de toute façon, on s'en remet.
Ce type d'accident arrive beaucoup plus fréquemment avec des chaussures dont les talons sont plus verticaux, autrement dit des talons qui ne "rentrent" pas assez sous le pied. Ce sont des talons très à la mode "urbaine" ces dernières années, mais ils ne sont pas adaptés à la pratique du tango.

 

Donc c'est vrai, on peut se faire mal au tango.
Mais quel sport est totalement sûr ? Le Pilates me dirait ma prof... de Pilates :) Et encore, moi qui ai toujours envie de lui montrer à quel point j'y mets de la bonne volonté, ça m'arrive de trop forcer :D.
Mais je ne lui dis pas, hein !

 

D'accord, mais ça n'explique pas pourquoi l'immense majorité des danseuses portent des chaussures ouvertes à l'avant !

La réponse est simple et vous sautera aux yeux (aux orteils ?) au premier essai :
Ces chaussures procurent un énorme avantage. Les orteils n'étant plus contraints, ils peuvent s'écarter et permettent ainsi un meilleur ancrage au sol. Exactement ce qu'on recherche dans le tango ! Le ressenti est immédiat, l'équilibre est nettement amélioré.

Et votre pouce de pied vous remerciera de pouvoir rester dans son axe (ce qui n'est pas le cas lorsque la chaussure est fermée, encore moins si elle est pointue - gare aux inflammations de l'articulation dans ces cas-là !).